Université Grenoble Alpes
Descoings Richard (Entr.)
0 sélectionnée(s) / 4 réponse(s)  

C'est la réaction anti sociale dans toute sa franchise !
Descoings Richard (Entr.)
Le Monde, 20201, 05/01/2010, p. 10
Dans un entretien, Richard Descoings (directeur de Sciences Po) dénonce le conservatisme affiché par les membres de la Conférence des grandes écoles (CGE) concernant le débat des 30 % de boursiers par grande école. Depuis 2001, l'IEP de Paris a réussi à porter de 6 à 28 % le nombre de ses étudiants boursiers. Richard Descoings assure que la mixité sociale n'altère en rien l'image de marque de Sciences Po auprès de ses partenaires et que le niveau des étudiants n'a pas baissé. Un exemple à suivre, même si Sciences Po n'est pas membre de la CGE.

"L"émulation perdurera entre les universités"
Descoings Richard (Entr.)
Les Echos, 19951, 02/07/2007, p. 2
Le directeur de Sciences Po Paris se dit satisfait du consensus auquel est arrivé le gouvernement concernant le projet de loi sur les universités. Ce consensus a, pour la première fois, permis une "alliance réformiste", composée à la fois des présidents d'universités et des syndicats étudiants et permet d'être optimiste concernant l'établissement d'une gouvernance solide des universités. Cette gouvernance solide sera la condition indispensable pour aborder dans un second temps des chantiers idéologiquement sensibles : la réforme des premiers cycles et les liens avec les organismes de recherche.

Enseignement supérieur : il y a urgence !
Descoings Richard (Entr.) ; Ramanantsoa Bernard (Entr.)
Les Echos, 19900, 17/04/2007, p. 14
Les présidents d'HEC et de Sciences Po rappellent les enjeux d'une réforme de l'enseignement supérieur français et mettent en garde les candidats à la présidentielle quant à des positions "ultra" qui consisteraient à sélectionner les étudiants entrant à l'université ou à fusionner les universités et les grandes écoles. Pour eux, il est important de faire jouer la concurrence entre les établissements pour que la compétitivité internationale puisse déboucher sur des coopérations internationales. S'il est urgent d'augmenter le financement de l'enseignement supérieur, il semble plus pertinent, concernant l'université, d'agir par des défiscalisations qui inciteraient aux donations plutôt que d'augmenter les frais d'inscription.
Filtrer les résulats
Chargement[en]Loading[/en]
Voir aussi dans le catalogue
Chargement[en]Loading[/en]